On va dire…

On va dire que j’avais pas les épaules, ce sont ceux qui diront ça qui n’ont pas celles d’accepter ma décision. On va dire… Putain qu’est ce que je m’en fous… de ce qu’on va dire. J’ai fait ce que j’avais à faire, en temps et en heure. En fait finalement j’ai rien à dire concernant ce que j’ai fait. J’ai toujours fait ça. Supprimer le superflu, et laisser l’essentiel. Les écrits restent. J’ai rien à regretter. Rares seront ceux ou celles qui liront ça, tant mieux. Je reste tel que je suis. Un animal sauvage. J’ai jamais rien eu à prouver. À qui que ce soit.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on RedditDigg thisShare on Tumblr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *